Cyber Humanum EST, WarGame de grande ampleur

Publié le
26 janvier 2024

Imaginez un WarGame de cybersécurité, associant la base de Défense de Nancy, Lorraine INP et ses 11 écoles d’ingénieurs, et une centaine d’étudiants, issus de l’Ecole des Mines de Nancy, de Télécom Nancy, de Polytech Nancy, de la Faculté des Sciences et Technologie, de l’UFR Sciences Humaines et Sociales et de l’IUT de Nancy-Brabois.

Ce WarGame, c’est Cyber Humanum Estdont Soteria Lab est partenaire. Evènement majeur de la cybersécurité, dédié à entrainer, former et susciter des vocations, Cyber Humanum Est se déroule du 5 au 9 février à Nancy et débute par 3 jours d’exercice non-stop pour les étudiants.

 Pierre Veutin, directeur général Soteria Lab et Directeur de l’Animation de Cyber Humanum Est, nous présente pourquoi l’évènement est remarquable, unique, et comment Soteria Lab y contribue.

Pierre, dis-nous ce qu’est Cyber Humanum Est à tes yeux ?

« Cyber Humanum Est, c’est un exercice de cybersécurité d’ampleur, dans lequel des élèves sont mis en situation réelle de gestion de crise d’origine cyber. Organisé en partenariat entre le Ministère des Armées, l’université de Lorraine et un grand nombre d’acteurs du domaine sur notre territoire, cet exercice simule un conflit dans lequel s’affrontent plusieurs acteurs. Ce WarGame se joue sur une infrastructure associant des machines virtuelles et des équipements physiques, afin de confronter les élèves à des cas variés, tous inspirés de faits réels.»

Pourquoi Cyber Humanum Est est remarquable ?

« Cyber Humanum Est est unique, grâce à sa dimension : une centaine de participants, qui sont répartis en 3 équipes. Remarquable également car la construction de l’exercice est assurée par des spécialistes du domaine, des actifs du Ministère des Armées, des enseignants et des chercheurs. Ce qui assure un scénario très réaliste ! La plupart des volets cyber des conflits modernes sont abordés : Lutte Informatique d’Influence (LII), Lutte Informatique Offensive (LIO), Lutte Informatique Défensive (LID), Renseignement d’Origine Humaine (ROHUM), le Renseignement d’Origine Electro-Magnétique (ROEM)… »

Quel bénéfice pour les étudiants ?

« Les étudiants sont confrontés à une crise cyber, pour la première fois pour la plupart d’entre eux. Nous les mettons dans la situation qu’ils pourront avoir à vivre ensuite dans leur vie professionnelle. Le format se veut très immersif. Il intègre une nuit complète et inclut donc le volet fatigue et stress, des situations associées à toute crise, même si l’exercice est d’une durée plus courte qu’une situation de conflit réel ou de vraie crise cyber.
Important également, ils apprennent à travailler ensemble dans cette situation particulière, sachant qu’ils sont issus de formations très variées : licence pro, master spécialisé, école d’ingénieurs généralistes ou spécialistes et même des étudiants en Sciences Humaines et Sociales.»

Comment se prépare un Cyber Humanum Est ?

« La préparation d’un tel exercice est plus que conséquente. Les réservistes et les autres membres de l’organisation – dont Soteria Lab fait partie – construisent Cyber Humanum Est dès la fin de l’exercice déroulé l’année précédente.
Au niveau volume horaire, c’est compliqué à définir précisément car bon nombre de membres donnent de leur temps libre, prennent sur leur temps de travail en plus des journées bloquées pour la préparation. Il faut compter pas loin de 1000 jours hommes de préparation au total à mon avis. Il faut dire que l’organisation compte près de 80 personnes au total, au plus fort de l’exercice !
Personnellement mon engagement est total pendant près d’un mois. En tant que Directeur de l’Animation de l’exercice, j’ai la charge de m’assurer que le scénario soit au top et que les élèves repartent avec des étoiles dans les yeux … sans oublier quelques cernes sous les yeux ! »

Quel rôle pour Soteria Lab ?

« Soteria Lab apporte deux ingrédients à Cyber Humanum Est : une contribution en temps homme et une vision technique. Cette compétence technique a pour but d’adapter le scénario – et notamment les vulnérabilités – à ce qui est rencontré « dans la vraie vie ». De même, notre expertise concernant l’investigation numérique étant peu courante, elle contribue à améliorer les challenges sur ce point précis.»

Pourquoi Soteria Lab s’investit et contribue ?

« Cet engagement s’inscrit vraiment dans nos valeurs d’entreprise. Pour Soteria Lab, participer à Cyber Humanum Est, c’est avant tout transmettre une passion, des connaissances et faire découvrir aux élèves la vraie nature de la cybersécurité : un travail d’équipe passionnant avec de nombreux défis à relever. C’est aussi une excellente occasion de dénicher les talents qui composeront l’équipe de demain.»

sécurité informatique

Ingénieur de formation, Pierre Veutin a passé 15 ans dans l’investigation numérique au service des différents Ministères (Intérieur, Défense, Finances, …), avant de rejoindre Soteria Lab en 2022, pour en être le directeur général. Il pilote l’équipe technique Soteria Lab au quotidien, réalise des prestations de formation, et participe au développement des nouveaux services/produits de l’entreprise : offre HOPLITE ou Cyber Range, par exemple. Il coconstruit également la stratégie de l’entreprise.

Les derniers articles

Le pentest

le pentest ou test d’intrusion Publié le 25 mars 2024 Pentest. Terme de plus en plus utilisé, pas toujours bien...

Lire plus (...)

Le ransomware

Qu’est-ce qu’un ransomware et comment fonctionne-t-il ? Publié le 21 mars 2024 Tout comme les autres attaques informatiques, les ransomwares...

Lire plus (...)

Le quishing

le quishing Publié le 11 mars 2024 Connaissez-vous le quishing ? Cette cyberattaque gagne rapidement en popularité parmi les cybercriminels, mettant...

Lire plus (...)