L'utilisateur est-il réellement le maillon faible ?

La sécurité des données en entreprise préoccupe de plus en plus les dirigeants, en effet, depuis quelques temps, les attaques par des cybercriminels sont très présentes et ne cessent d’inquiéter. Un utilisateur peut être un danger s’il n’est pas formé à la sensibilisation. En effet, la formation de votre personnel est primordiale afin d’assurer au mieux la sécurité de votre système d’information. Cependant, la sensibilisation n’est pas le seul remède contre les cyberattaques, il existe différentes technologies qui peuvent être utilisées. Ces technologies sont différentes selon le type d’attaque subie.

La sensibilisation, à quoi ça sert ?

La sensibilisation doit faire partie intégrante des entreprises, mais à quoi sert-elle vraiment ?

La sensibilisation est indispensable pour une entreprise quelle que soit sa taille. En effet, l’erreur humaine demeure une voie d’entrée importante lors d’une attaque informatique, c’est pourquoi la formation de votre personnel est primordiale afin d’assurer au mieux la sécurité de votre système d’information. La sensibilisation permet à vos collaborateurs de mieux appréhender les dangers liés aux cyberattaques, connaître les bonnes pratiques ainsi que les règles d’hygiène informatique. Cela permet de ce fait de réduire le risque pour l’entreprise.

Mais la sensibilisation ne permet pas uniquement de réduire le nombre d’erreurs faites par les utilisateurs : grâce à elle, ceux-ci prennent l’habitude de signaler tout incident ou toute inquiétude au service informatique. La réaction de celui-ci en cas de cyberattaque est ainsi fortement améliorée en matière de rapidité et d’efficacité.

Comment peut-on aider les collaborateurs ?

Malgré toute la sensibilisation que l’on peut faire, il suffit d’une erreur pour qu’une cyberattaque soit réussie. C’est là qu’interviennent la technologie, complément indispensable aux bonnes pratiques et pouvant fortement réduire le risque :

  • L’authentification à deux facteurs qui est une solution fiable permettant de sécuriser au maximum les comptes utilisateur. Il s’agit de mettre en place plusieurs étapes pour la connexion à un service afin de pouvoir identifier avec certitude la personne qui cherche à accéder aux ressources.
  • Les antivirus nouvelle génération dopés à l’intelligence artificielle (EDR, XDR) qui permettent de mieux détecter les menaces les plus récentes, et donc de mieux protéger les systèmes.
  • Le chiffrement qui permet de rendre illisibles des données pour une tierce personne. Seuls les interlocuteurs autorisés ont accès à une clé permettant de déchiffrer et d’accéder à l’information, protégeant ainsi l’entreprise contre les fuites de données.

Conclusion

L’utilisateur n’est pas un maillon faible dans l’entreprise mais bien un maillon essentiel pour la sécurité de l’information. Sa formation permet de mieux le préparer et d’agir sur plusieurs leviers :

  • La réduction du nombre d’erreurs
  • Une détection plus rapide des incidents de sécurité, et donc une meilleure réaction

En complément, l’utilisation de technologies adaptées permet d’aider les utilisateurs en réduisant les possibilités d’erreurs ou l’impact que celles-ci peuvent avoir.

Les derniers articles