Pourquoi les cyberattaques sont de plus en plus fréquentes ?

Avec une société de plus en plus connectée et un mode de vie et de travail qui change, les attaques informatiques sont de plus en plus fréquentes.

Tout d’abord, les cybercriminels se sont rendu compte que les attaques informatiques pouvaient leur rapporter beaucoup d’argent. En chiffre, cela a représenté 1000 milliards de dollars de pertes en 2020 soit 1 % du PIB mondial, de quoi ravir les pirates.

Ces attaques informatiques existent sous différentes formes, les plus répandues étant :

  • Le phishing : qui est une forme de cyberattaque de plus en plus utilisée aujourd’hui. Elle consiste à l’envoi en masse d’un email piégé dans le but de récupérer des informations personnelles ou bancaires sur les victimes.
  • Les ransomware : cette forme de cyberattaque est caractérisée par une infiltration d’un logiciel malveillant dans votre système. Une fois cette menace présente sur votre système, l’ensemble de vos données est chiffré et bloqué. Les hackeurs prennent en otage vos données dans le but de demander une rançon en échange d’une clé de déchiffrement.
  • Les malwares (le ransomware est un type de malware) : l’infection de votre système par un malware est également très fréquente. L’ensemble des malwares sont développés par des personnes malveillantes dans le but de nuire à votre système informatique.

Autant de possibilités pour les cybercriminels qui ne se privent pas pour attaquer les entreprises de n’importe quelle taille, les administrations ou encore les hôpitaux. Le premier décès lié à une attaque par ransomware a d’ailleurs été recensé en Allemagne en septembre 2020.

La pandémie de covid-19 a accéléré le nombre d’attaques informatiques et leur gravité : 1200 cyberattaques recensées au début du mois de janvier 2020, contre 380 000 début avril 2020, soit une évolution de 30 000 % en 3 mois suite au confinement strict mis en place et la généralisation du télétravail. Les entreprises n’étaient pas préparées à cela et ont donc dû adopter de nouveaux modes de travail, la plupart du temps dans l’urgence : le problème étant que le personnel n’était pas formé et sensibilisé aux potentiels dangers de la sécurité informatique.

Avec la pandémie de covid-19, le risque cyber est placé en risque numéro 3 dans le baromètre des risques Allianz, juste derrière les interruptions d’activité et l’apparition d’une pandémie.

Pour repartir sur de bonnes bases et instaurer une sécurité optimale au sein de l’entreprise, il est important de sensibiliser les salariés aux risques cyber. Un employé bien formé sera un moyen de protection supplémentaire pour les données sensibles et l’activité de l’entreprise. Pour cela, il faut faire appel à une société spécialisée dans la cybersécurité afin de faire de la prévention quant aux différentes cyberattaques.

Les derniers articles