Qu'est-ce que le WAF ?

Publié le
30 avril 2024

Si le terme WAF reste méconnu hormis pour les professionnels du web ou de la cybersécurité, le premier WAF a pourtant été introduit sur le marché dès le début des années 2000. Depuis, les solutions WAF se sont adaptées au contexte évolutif des menaces, pour devenir un incontournable de la cybersécurité, et offrir une protection indispensable pour parer les attaques web.

Dans notre article, on vous explique ce qu’est le WAF, ses caractéristiques pour comprendre l’intérêt de l’ajouter dans votre stratégie cyber.

Qu’est-ce que c’est ?

Le WAF ou Web Application Firewall (Pare-feu d’applications web) est une solution de sécurité virtuelle conçue pour protéger les organisations au niveau des applications web – interne ou externe – en surveillant le trafic.

Contrairement à un pare-feu classique qui protège l’ensemble du réseau, le WAF se concentre spécifiquement sur les applications, les sites web et les API.

Le rôle du WAF est de détecter et bloquer les attaques, tout en protégeant les données sensibles contre les fuites. Devenu une composante essentielle dans toute stratégie cybersécurité, le WAF analyse chaque requête envoyée au serveur et l’ensemble du trafic HTTP/HTTPS avant qu’il n’atteigne l’application visée.

Solution de sécurité pour les applications, il offre couramment une protection contre les injections SQL, les attaques DOS/DDOS, les attaques de script ou encore les attaques visant le CMS.

Comment fonctionne le WAF ?

Un WAF se présente comme un bouclier de protection positionné en amont de l’application à protéger. Installé en reverse proxy (proxy inversé), le WAF analyse la requête cible avant de la transmettre.

Cette solution de protection s’appuie sur des règles, préalablement définies par l’administrateur réseau, qui sont généralement appelées politiques. Ces politiques de sécurité permettent d’identifier et de classifier le trafic comme malveillant ou sûr. Le trafic malveillant sera détecté et isolé avant qu’il n’atteigne l’application ou site web.

Les règles ou politiques de sécurité peuvent s’appuyer sur des bases de données de vulnérabilités (CVE), des attaques connues ou des erreurs de développement.

Schéma fonctionnement WAF -Soteria Lab

Pourquoi vous avez besoin d’une solution WAF ?

Une solution WAF joue un rôle crucial en protégeant votre entreprise contre les attaques ciblant les applications. La mise en place d’un WAF s’impose dans les entreprises, que ce soit pour des raisons de conformité, de sécurisation des données sensibles de l’entreprise ou de protection contre les attaques web.

En effet, pour de nombreuses entreprises, le site internet ou application web est au centre de la stratégie. Une attaque envers ces services web pourrait entrainer des lourdes conséquences financières, un arrêt et/ou ralentissement de l’activité. La mise en œuvre d’un WAF limite fortement ces menaces et protège votre entreprise.

L’évolution de nouvelles menaces

Vos services et applications web sont exposés à de nouvelles menaces qui impose à la mise en œuvre d’un WAF. La nécessité de maintenir en conditions opérationnels ces services web doit prendre en compte notamment :

  • Les Injections SQL : Les attaques d’injection SQL visent à insérer du code SQL malveillant dans les entrées utilisateur, compromettant ainsi la base de données de l’application. Un WAF peut détecter et bloquer ces tentatives.
  • Scripts inter-sites (XSS, Cross Site Scripting) : Les attaques XSS permettent aux attaquants d’injecter des scripts malveillants dans les pages Web consultées par d’autres utilisateurs. Un WAF va identifier et neutraliser ces scripts.
  • Falsification de demandes inter-sites (CSRF, Cross-Site Request Forgery) : Les attaques CSRF exploitent la confiance de l’utilisateur envers un site Web en lui faisant exécuter des actions non autorisées sans son consentement. Un WAF sait détecter ces tentatives et les bloquer.
  • Autres vulnérabilités de la couche applicative : Un WAF peut protéger contre diverses vulnérabilités telles que la divulgation d’informations sensibles, les attaques par déni de service (DoS) et les tentatives d’accès non autorisé.
  • Protection contre les bots malveillants : Les WAF peuvent filtrer le trafic provenant de bots malveillants, réduisant ainsi la charge sur les serveurs et améliorant les performances.
  • Détection des anomalies de trafic : Un WAF surveille le trafic et peut détecter des schémas anormaux, tels que des pics soudains d’activité ou des requêtes inhabituelles.

WAF et pare-feu, quelles différences ?

Un pare-feu informatique classique a pour rôle de contrôler, surveiller et sécurisé l’ensemble du trafic du réseau, tandis qu’un WAF est une sécurité applicative, conçue pour protéger spécifiquement les applications Web contre les diverses menaces.

Ces deux solutions protègent contre différents types de menaces et attaques, le WAF vient donc compléter le pare-feu réseau plutôt que de le remplacer. Le pare-feu et le WAF ne se remplacent pas l’un par l’autre, ils sont complémentaires.

Il est recommandé d’intégrer ces deux solutions dans votre stratégie cybersécurité pour une protection optimale de votre réseau et de vos applications.

Vous souhaitez protéger vos ressources web ?

Soteria Lab assure la sécurité de vos applications web avec une technologie 100% française et 100% RGPD. Contactez-nous !

Nos derniers articles

Le pentest

le pentest ou test d’intrusion Publié le 25 mars 2024 Pentest. Terme de plus en plus utilisé, pas toujours bien...

Lire plus (...)